Enfin la rochelle est arrivée… Nous sommes le vendredi 3 juillet 2009 et nous l’attendions depuis fin mai.

Le plus beau, c’est qu’ils ont oublié le plancher. Il nous a finalement été livré le jeudi suivant et réceptionné par Daniel, puis couvert par Fabrice. Sympas les voisins! Le souci, c'est que les poutres font 7m60 alors que le garage fait 7m80. Heureusement qu'on a vérifié avant de commencer à faire les trous dans le mur pour encastrer les poutres! Donc, dilemme avec le fournisseur qui avait en fait pris les côtes du plan provisoire qu'on lui avait fournit pour les devis banques et non celui avec le cartouche officiel. (Normal, ça fait juste  1an 1/2 qu'on bosse avec eux après tout)

Ensuite, pour limiter leurs frais, ils nous proposent différentes solutions ; mais nous leur disons que suite aux divers problèmes qu'on a déjà eu avec eux sur les fenêtres et le placo nous ne voulons plus faire de compromis. Finalement, on se rend compte que nous n’avons pas trop le choix car certaines poutres auraient dû s’encastrer dans le linteau de la fenêtre, ce qui n'aurait pas été simple et qui aurait en plus fragilisé le linteau ... et on ne s'en était jamais rendu compte jusque-là. Donc la solution retenue est de fixer deux nouvelles poutres collées aux parois à l’aide de tiges filetées puis de reposer les autres poutres perpendiculairement sur des sabots. Bien entendu, c'est eux qui nous fournissent ces 2 poutres supplémentaires + tout le matériel nécessaire.

Le vendredi 17 juillet, Fabrice nous réceptionne la troisième livraison. Le lendemain avec son fils Franco nous avons fixés les sabots sur les deux nouvelles poutres. Le dimanche nous avons eu l’aide précieuse d'Anne-Marie, Cyril, Jacqueline, Michel et Roland pour mettre en place les poutres. La première difficulté fut de fixer les tiges droites, à l’aide du scellement chimique. Et justement ce ne fut pas tout à fait le cas (c'est quasi impossible d'aligner parfaitement 12 tiges entre elles). Nous avons donc dû tordre plus ou moins les tiges pour positionner les deux poutres et les rentrer en force ; ça a été plutôt sportif. La suite a été beaucoup plus simple, enfin, pour les autres car Cyril n’a pas eu trop de difficultés, mais Michael a fini avec une épaule en moins.

Le principal c'est que ce fut une réussite, nous avons fini la mise en place de la structure avec toutes les poutres et entretoises dans la journée. Et maintenant, nous n'aurons "plus qu'à" fixer le plancher... La suite dans un prochain épisode...