Le jeudi 30 avril, nous recevons les placos, et déjà des petits soucis. Ils ont changé de chauffeur au dernier moment, sans nous prévenir, alors que tout avait été vu et arrangé avec le premier. Heureusement que Fabrice était présent, sinon les placos auraient été placés n’importe où.

Autre souci, on avait prévenu que les plaques seraient dehors pendant deux jours et demandé si ça ne poserait pas de problème. Mais notre fournisseur nous avait rassuré en nous disant que non car elles seraient parfaitement bâchées. Or, lors de la livraison, le placo n'était pas du tout protégé (juste un petit film plastique pour le transport, pas du tout hermétique, surtout contre la pluie). Quand on n'a pas de chance, c'est jusqu'au bout : le fournisseur est tombé en rade de bâche lorsqu'il préparait notre livraison, ce qui n'aurait pas été catastrophique s'il n'avait pas plu ce jour-là! Quand on est rentré ce soir-là, on s'est donc précipité pour recouvrir de notre mieux le placo avec les moyens du bord. Mais malgré nos bâches, il avait déjà pris la flotte et a continué, bien qu'à moindre échelle. Nous avons profité d'un peu de soleil le vendredi découvrir les plaques et essayer qu'elles sèchent un peu.

Du samedi suivant jusqu'au lundi, nous avons rentré les plaques une à une, et ce fut long et difficile car il y en avait beaucoup et elles étaient d'autant plus lourdes qu'elles étaient encore plus ou moins détrempées. Mais nous avons vaincu et finalement il n’y a qu’une quinzaine de plaques complètement mortes. De plus, ce calvaire a été adoucit par la compagnie de Sylvie et Mamie le samedi. Et le dimanche nous avons eu l’aide des deux benjamins de l’aventure, Franco 12 ans et Alexia 8 ans, qui nopus ont aidé à rentrer et ranger les rails et les montants.

Le mardi, Cynthia a commencé à réfléchir à la pose des suspentes et le lendemain nous commencions à les disposer. Petit contretemps, avec à la base une erreur de mesures de notre part, les suspentes étaient trop courtes. La suite de la semaine fut consacrée a ça. La troisième semaine de mai fut de nouveau réservé pour la maison, et se fut une excellente semaine car nous avons dans premier fixé toutes la laine de verre dans la maison avec l’aide franco le deuxième jour et l’aide de Roland et Anne Marie le dernier. Notre méthode fut peu conventionnelle mais nous n’avons eut aucun souci, en fait nous avons attaché la laine sur les suspentes en attendant de glisser les fourrures. Dans un deuxième temps, avec l’aide de Michel et Jacqueline, ainsi que du lève plaque nous avons en seulement un jour et demi, placé toutes les plaques au plafond ceux qui nous a permis de passer la laine de verre au plafond du garage et de fixer les plaques sur la moitié basse. Le reste étant trop haut pour la machine, nous attendrons d’avoir la rochelle.

Le dernier week end de mai fut rempli par le simple fait de nettoyer le chantier, et chose qui fait plaisir, nous avons eut la visite dans la matinée de Thierry et Delphine avec leurs deux enfants Océane et Clément. Puis le midi, ce fut le tour de Sylvain et Jessica. Depuis chaque week end et consacré à fixé les lisses au sol et au plafond mais nous avons du mal à trouver la technique pour êtres rapide. En plus de ça il faut placer les clics au mur qui permet de maintenir la laine de verre et enfin les fourrures qui maintenant joue le rôle des montants. Le dimanche 14 juin nous avons eut un peu d’aide de Franco.

Puis nous avons poursuivi ce boulot que nous faisions de mieux en mieux et de plus en plus vite, tous les week end et certains soir jusqu’au 14 juillet, mise à par le week end 4&5 juillet où nous étions à Rennes pour célébrer la naissance de Laura qui est la fille de Katia. Et oui, surtout Cynthia mais nous sommes de nouveau des tata et tonton. Le dernier week end de juillet devais se finir avec le placo posé mais c’était sans compter sur notre incompétence. Et oui, on ne pensait pas que l’ossature devais être totalement fixe donc heureusement que Thierry s’en est rendu compte. Du coup avec Michel, Thierry et Jacqueline, au lieu du placo se fut fixation d’ossature. Mais nous avons le temps malgré tous de réparer le défaut du plafond, nous avons mis en place la trappe de visite et nous avons mis les quatre premières plaques. Le lendemain nous avons poursuivit les fixations et nous avons eut la visite de Zen.