Le vendredi 8 février, la Plateforme du bâtiment nous a livré les 13 palettes de parpaings et la palette de ciment.

Le mardi 12 février nous avons reçu le sable, ce qui nous rend prêt, d’un point de vue matériel, pour bâtir le vide sanitaire. Mais comme nous venons de couler les fondations nous commencerons les choses sérieuses le mois prochain.

Le samedi 8 mars, avec l’aide de Michel, Thierry et Jacqueline, nous débutons la grande aventure de la construction des murs avec la pose de la première pierre. PhotoE_039

En fait ça démarre mal, nous nous rendons très rapidement à l’évidence, nous devrons piquer le béton et plier une partie des torrs des poteaux. De plus après avoir posé les parpaings des quatre angles principaux de la maison, nous avons 7cm d’écart entre deux cotés et 3cm pour les autres cotés. Enorme et incompréhensible car nous avons fait et refait les mesures. Mais voilà, l'évidence est là... ce qui veut dire qu’il faut toujours tout vérifier et revérifier encore.

Tout ça pour dire que Thierry et Cynthia ont du retirer un angle fraîchement posé.

Le week-end suivant fut pour nous un test car nous étions tout seul, nous avons eut un début laborieux avec les premiers parpaings puis nous avons vérifié toutes les mesures.

Quinze jours ce sont passé, faute aux giboulées de mars, Michel et Jacqueline se sont joint à nous pour la fin du premier rang de la maison, dimanche nous avons été arrêté par la pluie mais nous avons quand même posé 133 parpaings. « Merci Michel !!! »

Le samedi 5 avril, nous avons décidé de retirer les parpaings d’angles, en fait l’écart de niveau des fondations est trop important pour le ratrapper avec le mortier mis la dernière fois, donc la meilleur solution est de les retirer puis de les rebâtir. Puis nous avons eut la visite d’Olivier et Alexandra un peu plus tard déménageant le reste de ces affaires pour son grand retour à Toulouse, visite qui nous a redonné le sourire qui n’était pas parti mais qui s’était quand même crispé. En plus le vaillant Olivier à mis sa main à la patte.

Le week-end suivant, nous avons eu le coup de main de JB qui était très enthousiaste à l’idée de bâtir donc c’est super pour nous. Et il nous a permis de bien avancer.

Le vendredi 25 avril Michael a posé une journée de congé pour poursuivre, le lendemain nous avons eu un grand renfort avec Michel, Jacqueline, Serge et Reine qui nous ont permis de finir le second rang. Puis nous avons continué le dimanche entre nous.

Le pont du premier mai fut très rentable car il nous a permis de finir le troisième rangs le dimanche. Tout ça avec l’aide d’Olivier le vendredi et le dimanche puis de Michel le samedi pour le coffrage des linteaux.

Le mardi suivant, Cynthia a commencé le nettoyage des poteaux. En fait il faut dans un premier temps retirer le mortier des parois puis faire un trou au premier rang afin de l’extraire. Le lendemain, tout est allé pour le mieux car nous venions de finir le rang du garage et nous avions déjà la tête à Barcelone. Mais avant de finir on voulait retirer l’angle situé à l’Est car en séchant deux parpaings se sont décalé d’un centimètre. Seulement, au moment de piquer les joints, le bloc d’angle du deuxième rang se fissure et 5 parpaings à coté se sont décollés. Un peu agacé Michael balance le marteau piqueur qui se fusille sur le coup.

Le dimanche 18 mai nous reconstruisons cet angle avec succès, et rassurez-vous, Michel a ressucité le marteau piqueur (câble interne coupé). Le lendemain, puis le vendredi suivant, Michael a continué le nettoyage des poteaux. Un labeur qui le poursuivra jusqu’au samedi suivant qui par ailleurs sonne la fin du vide sanitaire.

Phototr_166